Accusé d’espionnage Huawei, perd immédiatement le droit d’utiliser les prochaines versions d’Android

À la suite d’une décision du gouvernement américain, Huawei perd le droit d’utiliser Android sur ses smartphones, ainsi que tous les services liés à la firme de Mountain View.

La décision intervient alors que Donald Trump a annoncé la semaine dernière d’importantes restrictions aux sociétés américaines dans le commerce avec des entreprises étrangères jugées dangereuses pour la sécurité nationale.

Huawei perd Android, Intel et Qualcomm

Intel et Qualcomm ont eux aussi dû arrêter toute relation avec le fabricant chinois suite à la décision américaine. Intel fournit des puces de serveurs et les processeurs pour les ordinateurs portables de Huawei, et Qualcomm fournit quelques puces destinées aux mobiles.

la marque chinoise va devoir trouver une alternative. La firme qui fabrique depuis plusieurs années ses propres puces pour ses produits et travaille sur un système d’exploitation, annonçait en mars dernier être prêt si les américains rompaient les accords.

Huawei se veut rassurant : les smartphones Huawei et Honor continueront bien de fonctionner… pour le moment.

« Huawei continuera d’apporter les mises à jour de sécurité et d’assurer les services d’après-vente à tous les smartphones et tablettes déjà vendus et tous ceux disponibles sur le marché à travers le monde. Nous continuerons de construire un écosystème logiciel sécurisé et durable afin d’apporter la meilleure expérience à tous les utilisateurs dans le monde. »

Article rédigé sur la base de :

https://www.journaldugeek.com/2019/05/20/huawei-dire-adieu-a-android-a-services-de-google-play-store-gmail-maps-youtube/#comments

Derniers messages